Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Riad al Sunbati - français

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

 

RIAD AL SUNBATI

 

Tu te réveilles le matin

Dans le verger qui surplombe le Nil,


Ton âme, baignée d’une lumière accablante,

Est pleine de musique angélique,

Toute tremblante, ta poitrine aurorale

Répond au chant nouveau du soleil !


C’est l’équinoxe de septembre

Pour toi, le partisan de la liberté nue,

Toi, le magicien des mélodies ensorcelantes,

Toi, le musicien ami des anges,

Qui savais que nous ne sommes

Que fine poussière d’étoiles

Qui volette au gré du vent.


Tu mettais en musique

Les mots échappés du cœur

Des poètes en larmes.


Composer, composer toujours

Respirer le parfum envoûtant

Des chèvrefeuilles, des violettes et des narcisses

Faisant sous le ciel de soie bleue

Le voyage intérieur,

Le voyage suprême

Tout en jouant sur la palette

De toutes les tonalités :

Lagunes, deltas, caprices,

Méandres, flots vivifiants du grand fleuve !


Ô divine musique arabe,

Ô nostalgie qui saute à la gorge,

Ô immortels interprètes de ton génie :

Oum Kalthoum, Asmahan, Warda al-Jazairia,

Najet Essaghira, Mounira El Mahdeya,

Fayza Ahmed, Saleh Abdel Hai,

Souad Mohamed, Souad Zaki

Et Aziza Jalal qui fut la dernière à chanter


Tes mélodies !

Ô passé, ô poignant pays de la tendresse,

Ô fascinants poèmes d’Ahmed Rami

Qui brûlent mes mains,

Ô voix solaire de Saleh Abdel Hai

Et toi Sayed Darwich,

Père tant aimé

De la musique populaire égyptienne !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 17 avril 2019

 

Glose :

 

Riad Mohammed Al Sunbati (en arabe : رياض محمد السنباطي ) – (1906-1981) né le 30 novembre 1906 et mort le 10 septembre 1981) est un des plus grands compositeurs arabes du XXe siècle.

Riad Al Sunbati rencontre Oum Kalthoum dans les années 1930 : il lui compose la chanson Ala Balad El Mahboub (على بلد المحبوب) en 1935 pour son film Weddad. Suite au succès de cette œuvre, il rejoint l'équipe d'artistes travaillant pour « La Dame », équipe qui comprenait Mohamed El Qasabgi et Zakaria Ahmed, et devint alors un des plus jeunes compositeurs majeurs de son temps. Oum Kalthoum le surnommait « Le Génie ». Entre 1954 et 1960, il la monopolise pratiquement puisqu'il compose la quasi-totalité des chansons de cette période.

Certaines de ses œuvres comme Robaa'eyat el Khayam sont considérées aujourd'hui comme de grands classiques ; c'est le cas également de Zikrayat et Al-Atlal.

Mohamed El Qasabgi (1892-1966) : musicien et compositeur égyptien. Il est considéré comme l'un des cinq plus grands compositeurs égyptiens du XXe siècle. Il composa principalement pour Oum Kalthoum, Asmahan, Leila Mourad et fut également un luthiste hors pair. Il accompagna Oum Kalthoum jusqu'à sa mort en 1966.

Zakaria Ahmed  (1896-1961) : musicien, compositeur et chanteur égyptien. Il est considéré comme un des piliers de la renaissance de la musique arabe au XXᵉ siècle.

 

Ahmed Mohammed Rami (1892-1981) : un des plus grands poètes égyptiens. Il est connu pour les chansons qu'il a composées pour Oum Kalsoum et Mohammed Abdel Wahab. Rami était aussi traducteur. Il a traduit plusieurs pièces de Shakespeare et les fameux quatrains du poète persan Omar Khayyam.

Saleh Abdel Hai (1896-1962) : éminent chanteur égyptien. Il a grandi dans un environnement artistique et a étudié la musique avec Mohammad Omar, joueur de kanun dans la chorale de Yusuf Almnilaoi et Abdalehi Helmi.

 

Sayed Darwich, né le 17 mars 1892 à Alexandrie et décédé dans cette même ville le 10 septembre 1923, est un chanteur et compositeur lyrique considéré comme le père de la musique populaire égyptienne.

 

Mis à jour ( Mardi, 16 Avril 2019 21:34 )