Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

COMMENCEMENT (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

COMMENCEMENT

   (’η  ’αρχή)

A Albine 

« O vous qui par ci passez… »

            Guéroult

Les pensées printanières passent en envolées joyeuses

Dans mon esprit.

Elles déploient avec grâce

Le beau tissu soyeux du vent d’Italie !

 

Tu viens en moi

Sous la forme d’une petite pivoine blanche !

 

Emerveillés par ta venue,

Des mots neufs, des mots inconnus retracent

Le littoral hésitant du jour !

 

Et voici que des poèmes,

Pleins de senteur d’aube, 

Mêlent leur frisson au vol radieux des colombes :

 

Je ferme les yeux

Pour mieux t’accueillir

Dans la maison de l’arc-en-ciel de mon âme,

Pour mieux entendre

La musique délicate de tes pas !

 

            Athanase Vantchev de Thracy 

Paris, ce Jeudi Saint, le 9 avril, Anno Gratiae MMIX

Glose :

Albine : prénom, du latin albus, « blanc ». La sainte patronne des Albine est une vierge romaine, peut-être de la famille du général romain Didius Julianus (Marcus Didius Severus Iulianus 133/137 – 193) qui s’était autoproclamé empereur à la mort de Publius Helvius Pertinax (126 – 193). Elle fut martyrisée à la fin du IIIe siècle.

Guillaume Géroult (1507-1569) : éditeur, traducteur et poète français, précurseur, avec ses Emblesmes, de La Fontaine et ses fables. Guéroult connut une vie fort agitée. Dans sa jeunesse, il acquit une bonne connaissance des langues anciennes avant, ses études terminées, de s’initier à l’art de l’imprimerie chez un de ses oncles, Guillaume-Simon du Bosc, libraire-imprimeur à Rouen. Passé, avec son oncle, à la Réforme vers 1540, Guéroult écrivit des paraphrases des Psaumes et des poésies religieuses qu’on chantait déjà, car ses poésies ont circulé longtemps en manuscrits, avant d’être recueillies et publiées en 1548 dans ses Chansons spirituelles. La paraphrase consiste à reprendre dans ses propres mots les dits  d’un auteur. Elle permet de présenter les idées de cet auteur sans utiliser les mêmes mots.

Cependant, la paraphrase ne consiste pas seulement à remplacer les mots du texte original par des synonymes. Il faut complètement réécrire le texte, c’est-à-dire changer les termes et la structure des phrases. Si on veut conserver ne serait-ce que quelques mots de l’écrit original, il faut les mettre entre guillemets.